VEF Blog

Titre du blog : Nos P'tites Etoiles
Auteur : Anges
Date de création : 08-05-2009
 
posté le 01-04-2010 à 00:47:35

Quand le souvenir d'un Angese matérialise...

Mes Ptits Anges,

 

Nous sommes en plein déménagement et une lourde page est en train de se tourner. Nous allons quitter cet appartement qui a vu tant de changements et qui a été témoin de nombreux événements...

C'est sans doute pour ça que je suis aussi nostalgique...

 

 Je remue beaucoup de souvenirs, beaucoup d'affaires qui avaient été sagement rangées dans des tiroirs et qui attendaient le moment où je serais prête à les ressortir. J'ai souvent le coeur qui se serre en ouvrant des enveloppes renfermant des photos d'échographies et des empreintes de pieds... Je suis retombée sur les clichés de notre mariage et je les ai aussi vite renfermés... A l'époque tout était tellement plus facile, mon ventre renfermait mon Petit Homme et nous étions heureux, sans aucune blessure, encore épargnés par la vie... J'ai du mal avec ces images là, m'y confronter me fait me rendre compte à quel point notre vie a si vite basculée... Je préfère ne pas voir. Savoir est suffisant et moins blessant.

 

Théo, tu as un petit frère qui n'en rate pas une et qui renverse tout sur son passage. Il y a quelques jours il a pris les cartons du déménagement pour des cubes et s'est "amusé" à démolir la pile qui se trouvait devant lui... Le désastre passé nous n'avons pas osé faire le bilan des affaires que chaque boîte refermait. Et puis ce matin j'ai eu l'étrange surprise d'être réveillée par ta voix... Des tous petits gazouillis de bébé que je n'avais pas entendu depuis si longtemps...

C'est dingue comme le cerveau est surprenant pour identifier un son. Je savais que c'était Toi que j'entendais mais je ne savais pas si c'était réel ou simplement un mauvais tour que me jouait mon esprit.

 

J'ai cherché un long moment d'où pouvait provenir ce bruit, je suis même allée dans la chambre de ton frère pour m'assurer que ce n'était pas lui... Mais non... J'entendais ce son pas très clair et difficilement repérable au milieu de notre champ de carton autrefois appelé "salon". J'ai pleuré en cherchant de partout comme si c'était Toi que je tentais de retrouver...

Ton Papa est rentré entre temps du travail et s'est arrêté d'un coup à l'entrée, il m'a regardé avec des yeux qui me demandaient "t'entends la même chose que moi ?" Alors on a cherché tous les deux et on a trouvé...

 

Le 31 mai 2005 tu étais encore avec nous. Tu commençais à babiller et nous avions voulu immortaliser ces premiers sons. On avait donc posé un petit dictaphone a côté de toi et il t'a enregistré pendant 2h...

La précipitation des jours qui ont suivi nous ont fait complètement oublier cette cassette qui renfermait ta voix et jusqu'à ce matin j'ignorais même son existence... Nous avons certainement mis ce dictaphone avec toutes tes affaires qu'on ne pensait pas pouvoir rouvrir de si tôt...

En fait je ne me souviens absolument pas de cet appareil. Ni de l'avoir rangé, ni de l'avoir mis dans ce carton mais il a pourtant refait son apparition...

 

Je ne sais pas par quel moyen la bande son a réussi à s'enclencher. Nous avons retrouvé le bouton "play" enfoncé entièrement et la cassette intacte. Les piles datant de presque 5 ans également... La chute des cartons provoquée par ton petit frère est peut être l'explication de ce mystère mais je dois avouer que j'ai encore un noeud à l'estomac en y repensant...

 

Ton Papa autant que moi n'a pas le courage de rembobiner la cassette pour l'écouter de nouveau. Cette toute petite voix revient de si loin, avec tellement d'émotions et de souvenirs que c'est encore très difficile de l'entendre sans avoir l'impression de se faire compresser la poitrine...

Ça réveille un grand manque qui commençait justement à se faire de nouveau ressentir... C'est un souvenir tellement matériel, tellement réel qu'on a la sensation de t'avoir tout près de nous, que tu vas surgir dans la pièce d'un moment un l'autre en criant qu'on t'a manqué...

 

Une simple bande son peut faire renaître un sentiment que je pensais avoir enfin atténué mais non... Je meurs d'envie de te revoir, de te sentir et de t'embrasser... Tu me manques affreusement et maintenant tu me parais tellement loin...

 

Le hasard d'avoir retrouvé ce dictaphone m'a aussi permis de retrouver ton bonnet de naissance et celui de ta soeur. Depuis plusieurs semaines je les cherchais un peu partout et les revoilà... Là non plus je n'ai pas le souvenir d'avoir mis ce sac dans ce carton et pourtant c'est bien mon écriture sur la boîte...

Je ne cherche pas d'explication rationnelle à tout ça pour l'instant, je n'en ai pas la force et je suis encore embarquée dans une émotion étrange...

 

 

Ta petite voix m'a fait remonter le temps mon Ange et elle ne sort plus de ma tête...

 

Je vous aime tous les deux, vous nous manquez.

Nous emportons votre souvenir au creux de notre coeur,

C'est bien ici que l'oubli ne viendra pas vous chercher...