VEF Blog

Titre du blog : Nos P'tites Etoiles
Auteur : Anges
Date de création : 08-05-2009
 
posté le 10-05-2009 à 02:17:14

Le 1er mai tu aurais eu 4 ans

Mon Bonhomme,

 

 

Aujourd’hui plus que jamais je pense à toi.

Au fil des années j’essaie de me convaincre que le prochain anniversaire sera moins difficile mais une fois de plus je me suis trompée... A chaque 1 er mai la cicatrise se ré-ouvre et ton absence inconsolable vient gâcher ce jour de « fête ».

 

 

Du haut de tes 4 ans tu devrais pouvoir nous dire quel gâteau tu aurais préféré, quels cadeaux tu aurais aimé déballer. A 4 ans tu devrais être plein de vie, infatigable et pétillant d’excitation avant de souffler tes bougies. C’est comme ça que j’imaginais chaque 1 er mai en ta présence. Je n’aurais raté aucune de ces journées tout au long de ton existence. Cette date devait être normalement un grand moment de joie où la nostalgie des années qui passent se serait certainement invitée mais le bonheur de te voir grandir et devenir un « grand » nous aurait réchauffé le coeur.

 

Mais la vie ne nous a même pas laissé partager un seul anniversaire... On ne connaîtra jamais ce bonheur d’écrire sur le gâteau « Bon anniversaire Théo », on n’organisera jamais de petite fête pour célébrer Ta Journée au milieu de tes copains... Chaque 1er mai sera finalement le regret de ne pas t’avoir connu assez longtemps...

 

 

Aujourd’hui mon Ange tu me manques toujours plus. Aujourd’hui plus que jamais la culpabilité se réveille... Les hypothèses sont de retour avec leur lot de doutes et de remords. Je m’en veux terriblement de ne pas t’avoir senti nous quitter, je m’en veux terriblement de ne pas m’être réveillée à temps... Tout aurait été tellement différent si...

 

 

Le jour de ta naissance je n’aurai jamais imaginé que le paradis se transformerait si vite en enfer, que cet immense bien être que tu m’as apporté il y a 4 ans allait laissé place à l’incompréhension et une histoire inachevée... Mais dès l’instant où nos regards se sont croisés j’ai su que notre Amour serait intarissable, que le temps ne changerait rien et que je ne cesserais plus jamais de t’aimer.

 

 

Mon P’tit Bonhomme,

Je te souhaite un merveilleux anniversaire, même si tu n’es pas auprès de nous cette journée te sera toujours consacrée. Ton Papa pense aussi beaucoup à Toi et on espère tous les deux pouvoir un jour te retrouver pour rattraper ces si longues journées où tu nous as manqué.

 

Amuse toi bien mon Petit Ange, ne crains ni notre oubli ni notre peine, tu es au creux de nous à chaque instant et à chaque battement...

 

 

Je t’Aime fort mon Trésor.