posté le 05-04-2013 à 23:56:32

Poussière d'étoile depuis 7 ans

Ma petite Fée,
 
Je ne pensais revenir ici, je ne voulais plus alimenter ces pages. Je pensais sans doute ne plus en avoir besoin, j'espèrais surtout ne plus ressentir ce manque...
Et puis il y a ce retour en arrière et ces remises en questions...
 
Aujourd'hui plus que jamais je doute...
Plus le temps passe et plus les éléments s'accumulent contre notre décision prise il y a 7 ans. Je sais aujourd'hui que tu aurais pu vivre toi aussi, même sans liquide, même si les chances étaient minces... Nous aurions du laisser sa chance à cette infime probabilité.
Et je ne sais pas comment on vit avec cette décision. J'ai toujours douté de notre choix, j'ai toujours su que les choses s'étaient déroulées trop vite. Nous étions assomés par les événements et nous nous sommes laissés prendre par la précipitation et l'envie que tout s'arrête...
Vite, pour tourner la page, pour avancer, pour oublier...
Vite, trop vite, j'ai condamné cette étincelle de vie !
 
Puis Mon petit Prince a débarqué en Héros après le passage de cette nouvelle tornade et je ne pourrais pas envisager notre vie sans lui... Je ne veux pas nier toute cette histoire qui découle depuis ce 26 mars 2006 mais... Quelle serait notre Vie si nous avions attendu une petite poignée de jours en plus ? Peut être que nous aurions tout de même perdu le combat, peut être que ta vie se serait doucement envolée mais nous n'aurions pas été cet interrupteur déclenchant...
Et puis peut être que tu aurais relevé le défit, peut être que tu aurais tenu bon et aujourd'hui nous aurions une petite fille de bientôt 7 ans, notre Merveille, notre guerrière...
 
Ma petite Luciole,
Mes doutes sont bien au-delà de tout ce que ton départ a pu m'enseigner...
Je sais combien tu m'as ouvert les yeux sur notre Vie en général mais je pense m'être fourvoyée depuis 7 ans, je pense que j'ai regardé notre Histoire sous un angle trompeur...
Je n'ai pas allégé ta souffrance, j'ai essayé simplement d'écourter la mienne, la notre...
Je n'avais pas la force de vivre ce combat et j'ai commis l'irréversible.
 
A quoi bon me poser encore mille questions sur ce qu'aurait pu être ta vie auprès de nous... Je ne t'ai pas laissé ce libre choix...
Chaque acte, chaque décision, chaque événement finit par s'éclairer sous un nouveau jour. Avec le recul des années, avec l'expérience, avec de la distance... 
 
Je t'Aime ma Princesse,
et je regrette tellement... 
 
 


Commentaires

 

1. Oum Louhey  le 13-04-2013 à 21:56:01

Coucou, j'ai cliqué sur le lien Docti et je suis tombé sur ton blog. On s'est croisé dans la section MSN (Titi-Yousra). J'ai versé tant de larmes en lisant ce texte, et je t'écris parce que tu ne dois pas t'en vouloir. Combien sont les parents victimes de RPM qui subissent la pression de l'équipe médicale, ces obstétriciens qui vous expliquent en long en large et en travers que l'IMG est la seule issue, que les risques sont trop élevés pour que le bébé soit viable. Que s'il vit (et déjà rien que la ils sont super pessimistes) ça sera surement avec de très lourdes séquelles, qu'il n'aura pas une vie normale....

J'en veux à tous ces médecins qui se croient détenteur du savoir, du pouvoir sur les vies, ces si petites vies.

On a subit cette même pression pour l'IMG, la seule chose qui nous a permis de continuer, c'est notre religion. Car dans notre cas, celle ci nous indiquait de poursuivre la grossesse. Dans une autre vie, sans religion, j'aurais pratiqué l'IMG et je serai peut-être aussi en train de me poser pleins de questions. Pourtant ça n'aurait rien changer, petit prince s'est envolé.

Voilà juste un petit mot pour que tu ne te culpabilise pas pour un "non choix" qui a été orienté et appuyé j'en suis sure par l'équipe médicale qui vous a prit en charge.

Je te trouve si courageuse, je ne savais pas que tu avais perdu ta princesse "espoir" (j'aime pas ce terme), ça a du être tellement dure tous ces longs mois avant d'accueillir votre petit 3eme.

2. étoilée  le 04-06-2015 à 08:58:50

Je viens de perdre mon ange elle avait 16 ans je souffre trop du jour au lendemain la vie bascule un mal de tête et diagnostic une tumeur au cerveau foudroyant c trop dur la douleur le manque de mon enfant j ai tout fait mais a la fin je me suis sentie impuissante face à cette maladie qui tue je vous embrasse

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article