posté le 03-06-2012 à 15:22:02

Maudit 2 juin... 7 ans déjà !

La veille encore tout allait bien...

La veille encore nous étions une famille normale, qui ne remarquait pas comme le temps passe vite quand on est heureux... La veille tu venais d'avoir un mois... Le début d'une longue série. C'est ce que nous pensions innocemment...

 

Et il y a eu ce moment M, cet instant où notre vie a doucement basculé vers l'horreur, silencieusement, sans signe d'alerte... Je n'ai pas senti ta vie s'envolée juste à mes côtés, je n'ai pas eu cet instint maternel pour me réveiller avant qu'il ne soit trop tard...

 

En quelques heures toute une vie se trouve chamboulée. La veille encore l'avenir nous ouvrait grand les bras et cette nuit du 2 juin est venue tout balayer, tout effacer, avec la force d'une tornade qui retourne tout sur son passage...

 

Maudit 2 juin !!

7 ans plus tard je ressens toujours cette force destructrice rodée autour de nous. Je ressens toujours ce vide intense qui a pris sa place violemment et qui laisse des cicatrices indélébiles...

 

Il y 7 ans, nous venions de rentrer dans un cauchemar qui allait nous changer profondément et pour toujours.

Le manque, le vide, l'absence sont maintenant des compagnons de chaque instant pour nous rappeler que plus rien ne sera comme avant. Jamais nous ne retrouverons ce que nous avons perdu il y a 7 ans...

 

Nous ne serons jamais plus une famille normale, nous ne verrons jamais plus passer le temps sans compter ces mois et ces années qui nous séparent de nos Anges...

 

Tu me manques Théo...

Je ne peux pas me réjouir de la fête des mères sans Toi...

 


 
 
posté le 16-05-2012 à 23:25:59

Ce vide sans fond...

J'avance sur un fil, je flotte au-dessus du vide...

Tant que je mets un pied devant l'autre je maintiens mon équilibre, tant que je regarde devant je reste sur mon fil...


Et puis il y a ce coup de vent, ce regard derrière, ce ralentissement...

 

Alors je vascille un moment, j'essaie de retrouver mon équilibre, je lutte contre les éléments mais je sais que je vais tomber, je sais que la tempête sera trop forte pour résister... Je perds le fil...Et c'est la chute dans ce néant.

 

Ce vide immense que tu m'as laissé m'aspire comme un aimant. Dans ce tourment plus rien n'existe, il n'y a que la douleur et le manque qui m'habitent. Avancer sans toi n'est plus aussi facile que ces derniers mois... J'ai retrouvé ce poids qui me pèse sur le coeur et les larmes qui vont avec...

Le souvenir a un prix !!

 

Tu me manques mon Ange...

Tu me manques chaque jour un peu plus fort et je fléchis chaque jour un peu plus. J'ai parlé aujourd'hui avec un papa tout fier, son fils, Théo, fêtait ses 6 ans... Cet homme avait hâte de retrouver son fils pour le voir souffler ses bougies. Quand il m'a dit que je devais moi aussi connaître ce bonheur je n'ai pas pu contenir mes larmes...

 

Non je ne connais pas ce Bonheur innocent et immaculé et je ne le connaîtrais jamais. Tu ne souffleras jamais tes 7 bougies toi... Et même si ton frère et ta soeur ont cette chance, et nous ce privilège d'y assister, il y a toujours un bout de mon coeur tourné vers mes Anges privés de ces anniversaires !!

 

Ici, à chaque anniversaire je me sens en miette, déchiquetée entre l'envie de savourer et la tristese de ne pas avoir le Bonheur de vivre ça avec chacun de mes enfants...

J'étais une funambule pas trop médiocre et cette rencontre m'a fait chuter ! C'était le coup de vent de trop, le rappel qu'il ne fallait pas...

 

Pourquoi nous ? Pourquoi notre fils à nous n'est pas autour de notre table, devant son gâteau d'anniversaire ? Pourquoi chaque 1er mai nous devons faire face au vide et au silence ? Pourquoi le souvenir de ta naissance ne prend-elle pas toute la place ? Pourquoi il nous reste encore la force de nous demander "pourquoi nous" ?

 

Je sais maintenant ce qui m'a poussé à oublier... C'est cette douleur trop vive que je voulais enterrer... C'est ce manque qui me dévore que je voulais affamer...

 

Tu me manques mon Bébé...

Ton absence est omniprésente, elle me réveille la nuit avec une sensation d'étouffement. Pourtant, je ne vais pas mourir dans mon sommeil... Tu me manques à en crever mais la douleur ne tue pas, elle ne rend pas plus fort non plus. Elle nous habite jour et nuit, elle nous habille, elle nous hante, elle nous assaille de partout...

 

Malgré tout je me sens vide, sans âme, sans rien.

Juste du vide !

 

Je flottais au-dessus et je baigne maintenant dedans. J'ai fais ce grand plongeon dans le passé, j'ai retrouvé toute ma mémoire et ses blessures... C'est comme chuter sur une plaie mal cicatrisée, se cogner sans cesse à l'enroit qui nous fait souffrir. C'est une piqûre de rappel en continue...

 

Mon fils est mort, je ne le reverrai plus,

Mon fils est mort, je ne l'embrasserai plus,

Mon fils est mort, et pour toujours...

 

Tu es mort et je m'éteins à petit feu,

à chaque jour qui se passe sans Toi,

à chaque instant où je mesure ton abandon,

à chaque fois que je me sens terriblement seule sans Toi...

Plus rien d'autre ne compte aujourd'hui...

Je ne veux que Toi dans mes bras,

Toi contre Moi !!

 

Je t'Aime Théo,

plus que je ne l'aurais jamais imaginé ces derniers mois.

Tu me manques terriblement...

 

7 ans plus tard je reste en manque de Toi...

 


 
 
posté le 06-05-2012 à 00:14:44

Un anniversaire de plus...

7 ans !!

 

Il y a 7 ans, à l'aube d'une nouvelle journée, tu arrivais enfin dans notre monde. Pendant ces longs derniers mois nous avions tenté de mettre un visage sur ces images d'échographies, nous tentions de découvrir ton petit caractère au fil de ton rythme in-utero et puis tu es sorti de ta coquille et tu as tout transformé...

 

Mon Beau petit Blondinet !!

Tu étais le portrait de ton Papa, sa fierté... Tu n'avais hérité que de ma couleur de cheveux et ma bouche. Tu nous as fait chavirer au premier regard échangé. Quelle intense émotion de devenir parents et quel Miracle inexplicable ce pouvoir de donner la Vie !!

 

Pour la première fois depuis la naissance de ta soeur nous nous sommes rendus à l'endroit où nous avons dispersé tes cendres. Il faisait beau, les nuages avaient laissé une percée dans le ciel pour laisser le Soleil nous réchauffer un peu...

Revenir sur ce lieu si important en famille m'aide à lever doucement ce voile que j'ai laissé tomber sur notre passé...

 

Je crois que c'était devenu trop douloureux de me souvenir... Quand on porte la vie on a besoin d'oublier qu'elle est volatile et si fragile, j'avais besoin de ce recul pour oublier ce sentiment d'abandon, pour ne pas me rappeler que toute ma vie se conjuguerait avec un manque... Une vie de plus n'effacerait rien... C'est évident... Mais à chaque pas en avant la réalité revient, la claque est proportionnelle aux événements qui se préparent...

 

Un deuil ne se termine jamais, il se prolonge au fil de notre Vie, il nous accompagne dans chaque avancée et dans chaque déception. Il a ce pouvoir de me rappeler que chaque petit ennui est minuscule face à ta perte, mais que chaque petit obstable est encore un travers sur notre Destin !!

 

Je n'ai pas été une maman digne de ce nom pour toi ces derniers mois et je le regrette amèrement. J'aurais aimé mener de front beaucoup de choses mais je me suis ensevelit sous ma propre existence et ses complications.

Le saut en arrière que j'ai fait n'était pas le bond...

 

Mon Petit Prince des Etoiles,

Je t'aime et je ne t'oublierai jamais. Ce joli mois de mai t'appartient entièrement depuis 7 ans. J'aimerais toujours faire plus pour entretenir ce souvenir et ta mémoire, j'aimerais que tu sois là, que tu me montrer quel petit bout d'homme tu serais devenu, quel caractère tu aurais, quel grand frère tu aurais fait ... J'aimerais surtout te serrer fort contre moi, t'embrasser  de tout mon coeur pour m'imprégner de Toi !!

 

Je te souhaite un bon Anniversaire Théo...

Il y a 7 ans tu m'a fait devenir maman pour la première fois, tu m'as fait découvrir cet Amour sans demie mesure que l'on porte à son enfant, tu m'as fait verser toutes les larmes de mon corps en t'envolant et tu m'as envoyé cette force incroyable de renaître du néant, de croire encore...

Sans Toi, sans ton passage aussi bref qu'intense notre Existence toute entière ne serait pas la même.

 

Retrouver la vue après des mois dans la pénombre n'est pas indolore et le manque me tiraille jour et nuit...

Ton absence pèsera lourd tant que nous aurons le courage de nous rappeler !!

 

7 ans déjà... C'est si loin...

Mais depuis 7 ans tu navigues auprès de nous sur ce long cours de vie qui n'est pas toujours rose mais qui vaut la peine d'être vécue.

 

Je t'aime mon Petit Bonhomme !!

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article