posté le 03-04-2012 à 22:08:52

6 ans !!

6 ans qu'une étincelle de Vie s'est éteinte...

Le 26 mars dernier n'a pas été comme les 5 derniers, mon esprit a refusé de s'évader dans les souvenirs, je ne veux pas vraiment me rappeler de cette journée...

 

Depuis un moment mon passé s'est flouté, depuis de longs mois je me sens étrangère à tout ce que nous avons pu traverser. Je me rappelle bien mais je suis dépourvue d'émotions, je ne sais plus ressentir ce manque ni cette absence, je ne connais plus la douleur qui m'a longtemps tiraillée même dans les journées les plus ensoleillées.

Un bouclier s'est dressé entre moi et notre Histoire et il m'est encore bien difficile de comprendre pourquoi. C'est effrayant et culpabilisant à la fois. Je voudrais que tout redevienne comme avant et en même temps je sais que le retour de lucidité ne se fera pas sans mal...

 

Alors écrire pour écrire.... Se remémorer une date simplement parce qu'il le faut.... Je  n'y arrive pas !

Avant les mots glissaient tout seul et j'ai souvent innondé mon clavier de larmes en parlant de mes Enfants partis trop tôt. Aujourd'hui je n'ai que du vide à servir et je tiens pas à publier une page blanche.

 

J'aime mes enfants, mes 2 Anges, ils ont marqué ma vie au fer rouge, je le sais au fond de moi, mais je suis clairement en manque de mots et d'émotions simples pour m'aventurer à honorer une date clé de notre Existance.

 

Il y a 6 ans, le deuil récidivait dans notre Vie.

La tempête est passée, nous avons reconstruis sur les ruines et, aujourd'hui, alors que le calme s'est installé, il faut trouver de nouveaux repères, il faut rebâtir ces liens que j'ai perdu entre Ciel et Terre...

 


 
 
posté le 14-10-2011 à 23:51:54

Comme étrangère au passé...

Avant il y avait un pont qui nous séparait. Il suffisait que je l'emprunte pour plonger dans les souvenirs, pour me noyer dans les émotions et me sentir proche de vous. La distance entre nos 2 mondes n'existait alors plus...

 

C'était le temps où j'étais bercée par le son de votre prénom, c'était le temps où mon coeur se pinçait en observant ma petite famille d'ici et en pensant que je ne vous aurais jamais près de moi, c'était le temps où j'avais des espoirs et des regrets en plongeant dans le passé...

 

Aujourd'hui ce joli pont s'est brisé et les souvenirs ont été ensevelis sous les décombres. J'ai creusé pour les retrouver mais je me suis perdue sur leur chemin. C'est comme si le temps avait eu raison de ma mémoire, comme si les émotions et les sentiments m'avaient définitivement quittée...

 

Je prononce votre prénom pour faire émerger quelque chose auquel je pourrais me raccrocher mais je n'ai rien. Je n'obtiens seulement qu'une succession de lettres, un nom familier certes, mais je me sens étrangère à mon histoire... A votre Histoire...

 

Alors je pense que cette partie de Vie qui vous concerne a fini par s'éteindre, que cette flamme que j'ai voulu entretenir pendant des années a cessé de brûler et, qu'avec elle, ce bout de mon coeur qui vous était destiné a fini par se consumer...

 

Je me demande alors quel genre de mère peut effacer ses enfants disparus de son histoire, quelle personne je suis devenue et quelle mère je fais pour mes enfants qui reste... ?

 

Une indéfinissable distance s'est installée et ce pont qui nous reliait me semble irréparable. J'aimerais le traverser à nouveau, au moins pour me rappeler ce que ça fait d'aimer sans retenue et pour me sentir plus humaine qu'une vulgaire pierre...

 

Il y a un sentiment qui me colle à la peau et qui m'est fidèle depuis des années, il ne m'a jamais quittée, dans le meilleur et encore plus dans le pire : la Culpabilité !

Je la déteste au plus haut point mais si elle existe ce n'est sans doute pas pour rien et aujourd'hui plus jamais elle a sa place !

 

 


 
 
posté le 04-09-2011 à 23:10:05

Le 30 août : tu aurais du avoir 5 ans

C'est une belle journée d'été et les premiers rayons de soleil tentent de percer au travers des stores. C'est la fin des vacances et on sent approcher à grand pas la rentrée de septembre. Pourtant, ici, le monde de l'extérieur me paraît bien irréel.

 

Tu es née cette nuit et depuis je reste éveillée pour découvrir ton joli visage. Nous faisons doucement connaissance et je souris à chacun de tes mouvement. Depuis que tu as été posée sur mon ventre nous sommes tombés amoureux de Toi et de ta jolie frimousse. Notre belle princesse... Tu dors à poings fermés et ton bonnet cache tes fins cheveux blonds, nous t'avons encore à peine entendu pleurer mais nous sommes déjà fou d'amour pour toi...

 

 

Aujourd'hui tu aurais eu 5 ans et cette première rencontre n'a jamais existée...

Parce que tes yeux se sont fermés avant même que tu ne puisses voir la lumière du jour, tes petits cheveux n'ont jamais eu le temps de pousser et je n'entendrais jamais le son de ta voix.

 

Tu es née trop tôt au début du printemps. C'était un dimanche en fin de journée, la lumière du jour peinait à éclairer cette petite chambre de maternité isolée au fond d'un couloir. L'hiver avait déjà fait sa place dans notre coeur, ta vie qui s'envolait nous glaçait le sang et même les larmes avaient du mal à couler tant la douleur de cet adieu nous tétanisait de la tête au pied...

 

Une naissance silencieuse entraîne des anniversaires tristes et oubliés du reste du monde. Il n'y a que nous et une petite poignée de personnes qui se souviennent encore...

Il n'y aura jamais cette rencontre merveilleuse et la joie de te découvrir, tout comme il n'existera jamais cette préparation de ton anniversaire sous ce soleil d'été. Il n'y aura jamais ce gâteau de ton parfum préféré, ni tes 5 bougies plantées bien droites que tu soufflerais avec fierté... Je ne verrais jamais la flamme de ces 5 années brillée dans tes yeux et ce 30 août sera toujours marqué par ton absence autour de notre table...

 

Je crois que la naissance de ta Petite Soeur me fait prendre conscience de tout ce que je manque auprès de toi. Je n'avais été jusqu'à présent que la maman de petits garçons mais depuis que j'ai découvert le visage de ma Poupée, que je la sens tout contre moi, que ses grands yeux rieurs et pleins d'amour se sont posés sur moi, je mesure le vide qui nous sépare toutes les 2. Ce monde vers lequel tu as filé bien trop tôt renferme tous ces moments précieux que je ne vivrais jamais avec Toi...

 

Ma Petite Fée,

Je te souhaite malgré tout un bel anniversaire et je pense bien fort à Toi !!

 

Cette merveilleuse journée d'été n'existera jamais ailleurs que dans mes pensées mais il me plait d'espérer que quelque part, sur ton petit nuage et auprès de ton frère, tu puisses vivre des moments semblables à ceux de mon imagination...

 

Tu me manques depuis l'instant où tu as quitté mon nid...

 

Mais ce jour de printemps, quand ton petit poids plume reposait endormi au creux de ma main, j'ai su que je t'aimerai éternellement et que rien ne me ferait oublier ces courts instants partagés avec Toi ma Petite Luciole....

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article