posté le 09-05-2009 à 17:25:23

Disparue avant de naître... Encore une date anniversaire Août 08

 Ta date de naissance était fixée au 30 août 2006,Une belle saison pour accoucher...

Une explosion de couleurs de fin d'été pour accueillir le plus beau des bébés, notre Bébé...

 

Dans quelques jours tu aurais du avoir deux ans mais je me demande à quoi ça me sert de m'accrocher à cette date approximative...

 

A quoi ça peut bien me servir de compter ces années que tu ne vivras pas ?

A quoi bon créer des souvenirs là où il n'en existe aucun ?

 

A la pêche aux souvenirs je reviens souvent bredouille, pourtant je cherche et je creuse, je retourne chaque instant dans l'espoir de me rappeler une sensation, un fait, qui m'aurait échappé, alors je cherche à n'en plus finir...

 

Mais il n'existe aucun souvenir partagé entre nous deux, aucune sensation vécue entre nous deux...

 

L'instant magique de ta naissance était déjà vide de Toi, vide de toute vie et je me nourris de ce néant parce qu'il ne me reste que ça... Cet instant et quelques photos, des images figées et immortalisées par le temps, des clichés loin de représenter la réalité, loin de MA réalité...

En "vrais" souvenirs partagés avec Toi sur cette Terre il me reste seulement mon imagination. Durant ses 19 semaines où tu grandissais au creux de mon ventre je n'avais qu'à fermer les yeux et sentir tes petits coups pour que tout se mette naturellement en mouvement.Durant ces si courtes 19 semaines je t'ai rêvée, imaginée...

 

Dans mon esprit tu serais une Petite Fille pleine de vie, rayonnante de bonheur, criant des Papas et Mamans à tue-tête, explosant de joie devant tes cadeaux d'anniversaire. J'avais même imaginé ton premier éclat de rire, ta première sortie dans une jolie petite robe, ta première rentrée des classes et pourquoi pas ton premier gala de danse...

A l'aube de tes deux ans mon esprit s'efforce encore à créer des souvenirs, à compter des jours qui ne sont pas et qui ne seront jamais...

 

Les seuls souvenirs concrets qu'il me reste c'est la douleur de ta naissance terriblement silencieuse, c'est le poids de ces phrases assassines qui nous transcendent, c'est les larmes qui viennent brouiller ton image quand je te tenais dans mes bras... Les seuls réels souvenirs sont ceux-là...

 

Le reste n'est que le résultat d'une imagination débordante, emportée par les rêves et les hormones de la grossesse, le reste de mes souvenirs ne sont en rien la réalité des choses.

 

J'ai vécu des instants magiques pendant ces 19 semaines, de vrais moments de complicité où tu venais te lover sous ma main caressant mon ventre...

Nous avons eu de grandes conversations, de grandes émotions... Mais de tout ça non plus il ne me reste rien...

 

Tu es morte avant de naître, morte avant d'Être. Là où pour tous les autres une vie commence, la tienne s'est arrêtée... Ton existence s'est figée au creux de moi, je le sais et pourtant...

 

Plus de deux années se sont écoulées depuis ton départ et je cours encore après des souvenirs qui pourraient remplir un tant soit peu ce vide immense que tu nous as laissé, je cherche encore à faire exister cette Petite Fille que tu n'es pas et que tu ne seras jamais...

 

A l'approche de cet "anniversaire" je me rends compte que le plus difficile n'est pas de vivre sans Toi...

Non le plus difficile c'est de se dire que tout ce qu'on imaginait n'existe pas et n'existera jamais.

 

Tu es notre Jolie Fée morte-née, qui ne vieillira pas, qui ne grandira pas, qui ne posera jamais les yeux sur le seul monde que nous connaissons...

 

Mais tu es notre Jolie Fée qui manquera toujours à Notre Vie...

 

 * Je T'Aime Ma Princesse, c'est ma seule Evidence *

 

http://images.doctissimo.fr/photo/hd/9951408995/private-category/255517641_small-1234979bc.jpg

 


 
 
posté le 09-05-2009 à 17:20:27

Quand tout a été dit, le Silence reste le plus bel Hommage

Mes Petits Amours,

 

Comme vous avez pu vous en rendre compte je ne suis pas très présente ces dernieres semaines, toutes mes pensées sont auprès vous pourtant, mais je ne sais plus quoi dire, ni quoi écrire... Je ne trouve plus les mots approriés, ils me semblent tous trop faibles et si fades... Tous trop petits à côté de l'Amour que je vous porte et ridicules par rapport au manque qui me ronge...

 

Dire que je crève de votre absence me paraît tellement dérisoire...

 

Je suis partagée entre cette vie Terrestre à laquelle je m'accroche auprès de votre adorable petit frère et votre amour de papa.. et cette vie Céleste auprès de vous.. si loin de tout !

Il faut savoir se partager quand on a plusieurs enfants mais je ne sais pas comment on fait quand ils ne se trouvent pas dans la même dimension... Je sais bien que vous êtes tous les 3 bien ancrés dans mon Coeur, dans mon corps, mais si c'était si simple il y a longtemps que la torture aurait cessée !

 

Parfois je me résigne à cette vie ambiguë, je sais que deux étoiles veillent sur nous, que ce lien est éternel et qu'il ne me lâchera jamais et d'autres fois la colère est trop grande, ces deux ptites étoiles ne me suffisent plus, j'ai besoin de vous toucher, de vous sentir, de vous entendre... autant de besoins que rien ne peut assouvir, qu'aucun mot ne peut guérir, qu'aucun rire ne peut cacher !

 

Je ne sais pas si ce sera comme ça toute ma vie, je ne pense pas me faire une raison définitive à votre départ, pour moi l'échec est trop grand, les conséquences trop importantes pour m'imaginer tirer un trait sur tous ces "Si" qui rendent la vie rêvée si belle....

 

Vous me manquez plus que tout et ce manque est aussi éternel que votre souvenir, aussi intense que notre Amour, aussi triste et aussi beau que notre histoire...

 

Je rêve d'une autre Vie où vous seriez près de nous, je rêve d'une autre Vie pour oublier que vous êtes loin de nous...

 

Tout ça pour vous dire que je vous aime mes petits Anges, et que quand les mots me manquent le Silence reste le plus Bel Hommage...

 


 
 
posté le 09-05-2009 à 17:15:38

Fête des Pères 2008

Tu m'as dis si souvent
"Va là où il fait beau"
J'ai donc pris le sens du vent
Et suivis les oiseaux...

 

J'ai traversé le ciel
Sans jamais m'égarer
J'ai fixé le soleil
Pour pouvoir m'orienter !

 

J'ai survolé le monde des Anges
Et ses beaux paysages
Où tant de couleurs se mélangent
Au milieu des nuages.

 

J'ai continué ma route
Pour enfin retrouver
Ce lieu où tout le monde doute
Et où je t'ai laissé...

 

Au-dessus de ton toit
J'ai alors reconnu
Le doux son de ta voix
Et cette famille perdue.

 

J'aurais aimé me montrer
Rien qu'une ultime fois
Ou bien même pleurer
Pour être dans tes bras...


J'aurais voulu éteindre
Cette culpabilité
Qui te fait encore craindre
Que je puisse t'oublier...

 

Mais je ne suis pas venu pour ca
Alors écoute moi,
Aujourd'hui c'est ta fête,

Celle de tous les papas.


Tu ne peux pas me serrer mais je suis auprès de Toi!

 

Un jour je l'espère,
Tu sentiras l'apaisement,
Et cette fête des Pères
Sera notre recueillement...

 

Je ne veux pas te que tu croies
Que ton rôle est futil
Je ne veux pas que tu broies
Des remords inutiles.

 

Puisqu'un léger sourire vient se redessiner
Je m'en vais maintenant retrouver mon nuage
Je te promets mon Papa de ne jamais oublier
Cet douceur et cet Amour inscrits sur ton Visage.

 

Bonne fête mon Papa Adoré...

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article