posté le 09-05-2009 à 15:28:42

Tu aurais du avoir deux ans...

Mon Petit Théo,

Demain nous aurions dû fêter tes deux ans,
Nous aurions dû préparer la fête,
Remplir ta chambre de cadeaux,
Te voir sourire,
Te voir grandir...

Mon Petit Théo,
Deux ans bientôt que je ne dis plus ton prénom,
Seul le silence répond à ton nom,
L'absence remplie notre maison...

Après t'avoir porté pendant 9 mois,
Après avoir imaginé notre vie auprès de toi,
Tous nos projets se sont effondrés...

Cette nuit là tu t'es endormi,
Et sans que je n'ai eu le temps de te dire aurevoir,
Notre vie s'est plongé dans le noir...
Tes ailes se sont dépliées,
Et sans un bruit,
Tu nous as quitté...

Jamais je n'oublierais ce joli matin du 1er mai,

Où pour la première fois j'ai pu tenir ta main,
Je sens toujours ta peau contre la mienne,
Ce souvenir est comme toi,
ETERNEL...


Aujourd'hui tu me manques plus que jamais,
Je sais que tu es là,
Près de moi et ton papa!

Mon fils,
Mon bébé,
La vie nous a séparé,
Mais je ne cesse de penser a toi...
L'amour d'une maman pour son enfant ne meurt pas!!

 


 
 
posté le 09-05-2009 à 15:26:19

Tu aurais du avoir deux ans...

Tendres pensées pour toi Mon Petit Homme,

Ici plus personne ne te voit grandir,

Mais dans nos coeurs tu continues à vivre.


Tu aurais dû avoir deux ans,
Alors,
Joyeux anniversaire mon Ange,
La fête sera super au pays des étoiles,
Avec ta Petit Sœur auprès de Toi !


Amusez vous et ne prêtez pas attention a nos larmes aujourd'hui,

Ce sont seulement des gouttes de bonheur que tu as fait naître chez nous,
Il y a deux ans en te joignant à nous !!


Je t'embrasse mon Ange,


Je t'Aime

 


 
 
posté le 09-05-2009 à 15:19:55

Poète inconnu : mon Ange

Mon Ange


Où es-tu, petit ange, où es-tu?
On aurait bien voulu,
À force d'amour,
t'empêcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange léger,
et n'a pas su te retenir.
Où faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosée?
Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire?

Là où je suis,
je ne crains rien.
J'ai les yeux pleins d'étoiles blondes,
j'ai l'âme vaste comme le monde.
Là où je suis,
la joie est sans mélange.
Ne me cherchez pas,
je suis dans chaque chose...
sur les ailes d'un ange,
dans la rosée, dans le vent,
dans le coeur d'une rose,
dans le coeur de mes parents.
Ne me cherchez pas,
je suis partout,
je suis avec vous,
je suis chez moi.


Poètes inconnu

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article